Non, le grand blanc n’a pas la mâchoire la plus puissante !

Publié le par sharkprod





À
 la surprise générale, le grand blanc ne posséderait pas la mâchoire la plus puissante de tous les requins, du moins lorsque la taille des candidats est prise en compte. Le vainqueur n’est autre que le requin bouledogue. D’ailleurs, personne ne comprend actuellement pourquoi il est aussi fort…

Le squale possédant la mâchoire la plus puissante, au regard de sa taille, n’est autre que… le requin bouledogue Carcharhinus leucas. Non, ce n’est pas le grand blanc Carcharodon carcharias ! Il se trouve tout de même en deuxième position, juste devant le grand requin-marteau Sphyrna mokarran. Ces résultats viennent d’être publiés par Maria Habegger de l’University of South Florida dans la revue Zoology.

Les mesures n’ont pas été réalisées sur le terrain, mais bien en laboratoire. Plusieurs mâchoires ont été prélevées, avec la musculature associée, sur des requins bouledogues de tailles variables (de 0,73 à 2,85 m de long). Elles ont fait l’objet d’analyses minutieuses puis de modélisations. Des techniques mathématiques ont ensuite été utilisées pour définir les forces qu’elles pouvaient appliquer indépendamment de la taille de leur propriétaire. Les résultats ont ensuite été comparés avec des données récoltées pour 12 autres espèces de squales ou de chimères.

Un requin bouledogue long de 2,85 m pourrait exercer une force de 2.128newtons (N) à l’avant de sa mâchoire et 5.914 N à l’arrière. Par comparaison, un grand blanc de 2,5 m pourrait appliquer une force de respectivement 1.602 N et de 3.131 N aux extrémités antérieures et postérieures des pièces buccales impliquées. Ces derniers chiffres sont issus d’une étude réalisée par Stephen Wroe de l’University of New South Wales en 2008. Un mystère demeure : pourquoi le bouledogue peut-il mordre aussi fort ? En effet, capturer et tuer une proie ne demande pas une aussi grande force. Une hypothèse avancée, parmi d’autres, prétend qu’elle pourrait être utilisée pour briser des carapaces de tortues. Mais elle reste à vérifier.

Commenter cet article