Le mako, un requin protégé comme les autres

Publié le par sharkprod

Le mako, un requin protégé comme les autres

PAPEETE, mercredi 5 décembre 2012. 
Le Conseil des ministres de ce mercredi a intégré le requin mako (Isurus oxyrinchus) à la liste des espèces protégées de la catégorie B du code de l’environnement de la Polynésie française (article A. 121-9). Le mako était la seule espèce de requin non protégée à ce jour. Cette exception était justifiée par sa commercialisation sur le marché local et à l’export, pour la consommation de sa chair. Aujourd’hui, ce requin n’est pratiquement plus débarqué sur le port de pêche : le faible prix d’achat proposé aux pêcheurs ne permet pas de compenser le volume important que nécessite son stockage dans les cales des thoniers. Avec l’accord des professionnels du secteur, le régime dérogatoire accordé au mako a donc été supprimé. 

Dorénavant, tous les requins bénéficient du même degré de protection
, à savoir l’interdiction de transport, de détention, de collecte des œufs, de capture à terre ou en mer, de taxidermie, et de toute commercialisation, importation et exportation incluses (délibération 90-83 AT du 13 juillet 1990 modifiée, article A. 121-1- II du code de l’environnement de la Polynésie française).Toute infraction à ces interdictions est passible de sanctions pénales (peine d’emprisonnement et amende), assorties de la saisie-confiscation des moyens de transport et de pêche utilisés. 

Commenter cet article