ATTAQUE DES REQUINS, L'EXPÉRIENCE

Publié le par sharkprod

Samedi 27 octobre, à 21h20, la chaine Nat Geo Wild dévoile en exclusivité depuis ce mercredi, le documentaire Attaque de requins, l'expérience. Il suit une équipe de plongeurs professionnels parti étudier le comportement des espèces les plus agressives de squales en présence de l'homme. Le but : montrer que les requins ne sont pas des mangeurs d'homme.





Une femme nageant en bikini dans les profondeurs de l'océan. L'image a de quoi faire rêver... si la nageuse en question n'était pas cernée par un groupe de requins particulièrement imposants. Un énième film d'horreur ? Pas du tout, il s'agit du nouveau documentaire que la chaine Nat Geo Wild dévoilera aujourd'hui :
Attaque de requins, l'expérience. Un documentaire qui semble plus que jamais d'actualité. En effet, alors que les attaques de requins sont de plus en plus fréquentes dans les eaux mondiales, le statut protégé des squales est régulièrement remis en question. Cela a notamment été le cas cet été à la Réunion suite à deux attaques dont l'une s'est avérée mortelle.

Si les requins sont aujourd'hui gravement menacés, leur image de mangeurs d'hommes continue de leur coller à la peau. C'est ainsi pour casser définitivement cette idée reçue qu'une équipe de plongeurs professionnels a décidé de plonger avec cinq des espèces de requins les plus agressives au monde dans le but d'étudier leur comportement en présence de l'homme. Mais ceux-ci sont allés bien plus loin puisqu'ils ont cherché à identifier les facteurs qui peuvent attirer les requins voire les pousser à attaquer. Ils ont ainsi mené plusieurs petites expériences, au total huit, mettant en jeu différents facteurs.




La fameuse scène des femmes en bikini se déroule en présence de requin bordé, responsable de 20% des attaques en Floride, et vise à évaluer l'impact des couleurs (en l’occurrence celles des bikinis) sur les squales. Puis au fil du documentaire, ce sont d'autres facteurs qui sont testés : des éclaboussures aux mouvements rapides créés par le nageur, en passant par l'urine, la couleur jaune, le bruit, et même la présence de bijoux ou d'objets brillants. Les plongeurs constatent alors que certains facteurs attirent les squales, quand d'autres pas du tout, ce qui donne lieu à quelques moments de frayeur pour les nageuses.

Pas étonnant quand on sait que les expériences se font notamment avec un grand requin blanc, un requin bouledogue ou encore un requin taureau, respectivement 1er, 3e et 4e responsable des attaques enregistrés chaque année dans le monde. A travers ces expériences et les témoignages de spécialistes et de victimes d'attaque de requins, le documentaire montre la détermination des plongeurs à montrer que ces poissons ne sont peut-être pas les prédateurs que l'on imagine. Et s'ils reconnaissent que les requins peuvent être redoutables, le danger qui plane sur leurs nageoires est aujourd'hui bien plus important que la menace qu'il représente pour nous.

 

La bande-annonce du documentaire est visible à cette adresse : Attaque de requins, l'expérience.

Il sera rediffusé sur Nat Geo Wild quatre fois jusqu'à dimanche.

Commenter cet article